Son créateur, Massimo Giorgetti, ancien directeur artistique d’Emilio Pucci (2015-2017), a tout quitté pour se consacrer pleinement à sa marque, MSGM, qu’il avait créée en 2009.

Autodidacte, Massimo Giorgetti puise ses inspirations dans les grands classiques de la mode, de Saint Laurent à Chanel en passant par Walter Albini, mais aussi dans le rock (il écoute en boucle les Strokes et MGMT), l’art contemporain et les multiples possibilités du web.

 

Aujourd’hui sur toutes les lèvres des rédactions fashion, MSGM est entrée dans la cour des grands et ses défilés sont regardés avec la plus grande attention. 
Massimo Giorgetti aime la couleur. Ses silhouettes pleines de vie célèbrent les femmes et l’été, la fraîcheur et les vacances.

Chapeaux de pluie, filles à socquettes, robes à volants, rouges à lèvres rose fluo, ses collections sentent bon le bonheur de vivre et la féminité at large.

Il n’hésite pas à mixer volants de satin sur t-shirt blanc, ou d’imposer des matières ultra féminines tout en créant des looks urbains : ainsi, malgré les dentelles, les tailles hautes et les sequins, les créations restent modernes et pleines d’esprit.

Son streetwear s’adoucit de volants, d’imprimés fleuris, de sweats à logos et de jupes plissées ; depuis, tout le monde l’a copié.

Ses modèles sont originaux, jeunes, amusants, loin de la standardisation d’une mode de rue souvent conservatrice ou austère. Parmi ses ambassadrices, notons la toujours it-girl Alexa Chung.