« Définir la zone grise entre le noir et le blanc comme la couleur d’Off-White » : voilà le programme réjouissant de cette belle marque milanaise.

Virgil Abloh, que Grazia a baptisé « la sensation mode streetwear », est un véritable touche-à-tout.

S’intéressant autant à la mode qu’au DJing mais aussi à l’art contemporain, ses t-shirts et sweaters griffés seulement du mot « Off » s’arrachent de Hong Kong à New York.

Par où commencer ? Le vintage fait partie des références évidentes : des motifs à pois, portés avec des colliers de perles, mais avec un twist déstructuré, composent des silhouettes rock et recherchées.

Une simple jupe-tailleur se termine en multiples plis pour créer la surprise. Des touches streetwear se glissent dans les silhouettes, comme cette paire de basket réveillant une robe trop sage.

Les années 80 ont la part belle, avec des trench en skaï portés sur des robes à volants hautement désirables.

C’est beau, inventif et libre : on craque complètement.